Sauvons nos soins

SAUVONS
NOS SOINS

Refuser une pratique au rabais

Tiers payant obligatoire et déresponsabilisation

Réseaux de soins et liberté

Refuser
une pratique
au rabais

Que réclamons-nous à travers le mouvement "Sauvons nos Dents" ? Des choses fondamentales

Le respect de notre indépendance thérapeutique.

Davantage de prévention chez les enfants, les adultes, les seniors.

Des soins rémunérés à leur juste valeur : en 27 ans et malgré de nombreuses promesses, les tarifs n'ont été qu'insuffisamment revalorisés.

Des actes remboursés correctement : contrairement à ce qu'on laisse croire, les remboursements dentaires ne représentent aujourd'hui que 2% des dépenses de l’Assurance Maladie, soit une diminution continue depuis plusieurs années.

Tiers payant
obligatoire et
déresponsa-bilisation

Comme leurs confrères médecins, les chirurgiens-dentistes dénoncent les réels problèmes techniques liés à la généralisation d'ici 2017 du tiers payant. Le dispositif est absolument ingérable.

En effet, pour les prothèses et l'orthodontie, les tarifs étant supérieurs au plafond fixé par la Sécurité sociale, les "dépassements" pris en charge le sont de manière extrêmement variable d'un contrat de complémentaire santé à l'autre, et même à l'intérieur d'une même complémentaire !

La Ministre fait la sourde oreille

Devant la grogne des professionnels de santé contre son texte, la ministre de la Santé a relancé les discussions avec les professionnels de santé. Mais cette concertation a exclu -on ne sait pas pourquoi- les chirurgiens-dentistes, qui sont par ailleurs inquiets d'un projet visant à permettre au patient de choisir son prothésiste. En effet, c'est la responsabilité médicale et civile professionnelle du chirurgien-dentiste qui reste engagée pour l'ensemble des actes prothétiques.

Le gouvernement souhaite que soient plus transparents les actes réalisés par les dentistes en faisant inscrire dans les devis le prix des prothèses. Ce qui, pour les praticiens, n'est pas une solution. A quelle autre profession impose-t-on de révéler le prix d'achat de ses
fournitures ?

Réseaux
de soins et
liberté

Adieu liberté d'exercice pour les chirurgiens-dentistes. Adieu liberté de choix pour les patients.

Au travers des réseaux de santé, les complémentaires proposent de garantir un volume de clientèle aux praticiens qui "signent" avec elles ; mais en échange ceux-ci s'engagent à voir leurs prestations et tarifs encadrés par une convention.

Du coup, trois principes sont battus en brèche :

l'indépendance professionnelle, la liberté de choix par le patient de son praticien et la rupture d'égalité entre les deux professions que sont le chirurgien dentiste et le stomatologiste.