Sauvons notre indépendance

SAUVONS NOTRE
INDÉPENDANCE

L'Ordre National des Chirurgiens-Dentistes depuis 1945

Réhabiliter l'image des chirurgiens-dentistes

Être force de proposition

L'Ordre
National des
Chirurgiens
Dentistes
depuis 1945

Les Ordres sont les instances de régulation des professions réglementées. Créé par ordonnance du Général de Gaulle en date du 24 septembre 1945, l’Ordre national des chirurgiens-dentistes rassemble toutes les personnes habilitées à exercer la profession de chirurgien-dentiste en France.

L’Ordre prend des décisions dans le cadre des textes légaux qui le régissent ; il ne peut agir que dans les limites de sa compétence définie par la loi. L'organisation de l’Ordre des chirurgiens-dentistes repose sur la structure suivante :

Conseil national

Conseils régionaux et interrégionaux

Conseils départementaux


Le régulateur de la profession

L'Ordre des chirurgiens-dentistes, veille au maintien des principes de moralité, de probité, de compétence et de dévouement indispensables à l'exercice de l'art dentaire et à l'observation, par tous leurs membres, des devoirs professionnels, ainsi que des règles édictées par le code de déontologie prévu à l'article L. 4127-1.

Il assure la défense de l'honneur et de l'indépendance de la profession. Il peut organiser toutes œuvres d'entraide et de retraite au bénéfice de leurs membres et de leurs ayants droit.

Il accomplit sa mission par l'intermédiaire des conseils départementaux, des conseils régionaux ou interrégionaux et du conseil national de l'ordre.
(Article L.4121-2 du Code de la santé publique)

Réhabiliter
l'image des
chirurgiens
dentistes

Les chirurgiens-dentistes sont des thérapeutes qui se battent pour améliorer la santé bucco-dentaire de leurs compatriotes. Ce que prépare aujourd’hui le projet de loi de Santé heurte de plein fouet les valeurs auxquelles ils sont attachés : l’indépendance professionnelle, la liberté thérapeutique et le libre choix du praticien par le patient.

90% des chirurgiens-dentistes sont installés en libéral. Les autres sont salariés ou exercent en milieu hospitalier. Mais tous veulent pouvoir continuer de choisir librement leur façon de travailler. Tous veulent rester libres de décider avec leurs patients du type de traitements à appliquer.

Les chirurgiens-dentistes ne sont pas des commerçants, ce sont des médecins de la bouche responsables qui ne sauraient être réduits à la situation de marchands de prothèses. La profession a besoin de réaffirmer collectivement- les valeurs qui l'animent. C'est la raison pour laquelle le Conseil national, accompagné de l'ensemble des composants de la profession, a décidé de lancer cette grande campagne de communication.

Être
force

de proposition

Les chirurgiens-dentistes se veulent force de propositions.Une réforme globale du système de santé est nécessaire. Si la profession salue l’idée d'élaborer une loi de Santé, elle estime que les propositions énoncées ne sont pas les bonnes ; et qu'elles ne résoudront en rien les problèmes existants, risquant a contrario d’en créer d’autres.

Pour montrer leur bonne volonté et leur implication, les chirurgiens-dentistes sont prêts à organiser un grand débat, un véritable Grenelle de la Santé bucco-dentaire, réunissant publiquement les acteurs concernés : autorités de santé, institutions représentatives de la profession, Assurance Maladie, complémentaires santé, patients . Objectif, remettre à plat l’ensemble du système de prise en charge de la santé bucco-dentaire, casser le cercle vicieux actuel et le remplacer par un cercle vertueux dans lequel tous -patient, praticien, payeur- seront gagnants.